Compagnie La Geste

Je ne peux pas mourir. Mais qui peut vivre en pleine lumière crue ? 

Shortlisté 2018-2019

 

Trois filles, le temps qui passe, et qui tout à coup s’arrête.

En quelle année sommes-nous ?

La lumière s’allume, le rideau se lève, la trapéziste chute et tout s’accélère.

Dans l’ombre, ses deux complices, tenant les ficelles de sa vie, prennent alors la lumière et l’on peut voir, dans le noir, les coulisses et l’envers du décor.

Chacune à son tour nous livrera une petite conquête de sa liberté ; à travers leurs corps avant tout car c’est dans leurs techniques de cirque qu’elles savent le mieux s’en saisir.

Héritières d’un cirque déjà presque oublié, mais encore bien ancré dans nos mémoires, ces trois acrobates nous racontent une histoire où leur plus grande force réside dans leur volonté de diriger leurs destinées. Elles deviennent alors leurs propres Parques* et dirigent les fils de leurs trajectoires communes.

La compagnie La Geste rassemble trois femmes, artistes de cirque. Elle est initiée par le numéro de sortie du CNAC de Marlène Vogele, créé en 2016, dans le cadre des Échappées. Lors de la carte blanche proposée au Cirque-Théâtre d’Elbeuf pour l’ouverture de la saison 2017/2018, l’écriture de ce solo de trapèze ballant se transforme, ouvre l’espace avec le cerceau aérien et arpente le sol à travers la roue Cyr et s’imprègne ainsi de l’imaginaire de chacune.

* Les Parques : divinités maîtresses de la destinée humaine, de la naissance à la mort. Elles sont généralement représentées comme des fileuses mesurant la vie des hommes et tranchant le destin. 

 

Teaser de la semaine de sélection sur cnac.tv